Kaskelot est devenu Le Français

Tempête de bleu sur Saint Malo vendredi dernier.

Le trois mâts barque britannique Kaskelot glisse lentement vers son poste d’amarrage dans le bassin Duguay Trouin. A terre, ils sont nombreux à avoir répondu à l’invitation de Bob Escoffier.

Une fois de plus, le malouin créé l’événement. Un court moment de recueillement, on affale l’Union Jack puis c’est le pavillon tricolore qui est hissé à la corne d’artimon.

Né au Danemark en 1948, le solide navire devient ainsi le digne successeur du trios mâts goélette Le Français du Commandant Charcot.

note : En 1903, le Commandant Charcot fait construire à Saint-Malo un trois-mâts goélette de 32 m, le Français et monte la première expédition française en Antarctique qui hiverne sous le vent de l’île Wandel. En 1905, l’expédition, quitte le 4 mars, la péninsule Antarctique. L’hivernage s’est bien passé et les objectifs scientifiques sont dépassés : 1000 km de côtes nouvelles reconnues et relevées, 3 cartes marines détaillées, 75 caisses d’observations, de notes, de mesures et de collections destinées au Muséum d’Histoire Naturelle de Paris. Le bateau est revendu à la marine argentine.

 

Souhaitons bon vent à ce magnifique trois mâts qui commence une nouvelle vie dans la cité jadis surnommée « la guêpe » par les anglais.

Trois mâts Le Français

Crédits photos Jean-Marie Dean

Cliquez sur une image pour lancer le diaporama

 

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s